Les demandes de participation au défi À tout casser! seront évaluées selon leur rendement à chacune des catégories de proposition présentées en détail dans la :Section 2.2 du guide du candidat au défi À tout casser!.

À la première étape de présentation des demandes (Ronde 1), les candidats au Défi doivent remplir chacune des catégories de proposition en utilisant toute donnée probante pertinente, y compris des données justificatives, des résultats d’essais et/ou des analyses, comme il convient. Dans la proposition détaillée de projet (annexe F), chaque candidat est tenu de présenter un dossier clair et convaincant expliquant pourquoi son innovation répond aux attentes précisées ou les dépasse pour chaque catégorie de proposition. Les candidats doivent également expliquer comment leur innovation pourrait s’appliquer à une échelle opérationnelle.

Chaque candidat est tenu d’expliquer en détail le(s) résultat(s) anticipé(s) de son innovation dans chaque catégorie de proposition aux fins d’évaluation par le comité d’examen technique et d’examen par le jury du Défi À tout casser!

Si une description du minerai ou des minerais utilisés lors des essais et dans la mise en œuvre opérationnelle prévue de l’innovation proposée à une échelle industrielle est disponible, elle doit être incluse dans la proposition détaillée de projet (annexe F). Les demandes de participation au défi À tout casser! seront évaluées en fonction de leur méthodologie de projet utilisée et du minerai ou des minerais proposés par le candidat aux fins d’essais (p. ex., pourrait être précisé à la section 2 Description de projet; 4 Méthodologie et 7 Potentiel d’acceptation et évolutivité).

Le guide ci-dessous fournit des renseignements supplémentaires afin d’aider les candidats au défi À tout casser! à déterminer la réduction de la consommation d’énergie anticipée dans la Ronde 3 :

Déterminer la réduction de la consommation d’énergie (Ronde 3)

L’innovation qui remportera le premier prix doit viser à réduire de manière considérable la quantité d’énergie totale requise par les opérations de broyage et de concassage en usine de matériau extrait, dans le cadre d’une exploitation minière.

Pour avoir du succès au défi À tout casser! les candidats doivent démontrer une innovation qui, lorsqu’elle est appliquée à une échelle opérationnelle, produit une réduction de 20 % de l’énergie nécessaire aux opérations de broyage et de concassage comparativement à un niveau de référence préétabli. Cet objectif de réduction de 20 % est une ligne directrice et non une condition à respecter pour participer au défi À tout casser!

CHEMIN DE SOLUTION 1 :

SI votre innovation proposée vise une réduction de la consommation d’énergie des technologies et des procédés de réduction de la taille des particules dans une usine de traitement typique de l’industrie…

Exemple d’innovations :

  • Amélioration du tri du minerai
  • Technologies de capteurs
  • Méthodes de préconditionnement
  • Récupération de l’énergie gaspillée
  • Nouvelles techniques de concassage ou de broyage
  • Optimisation d’usine, IA, apprentissage machine

Les candidats retenus dans le cadre du défi À tout casser! (Ronde 3) seront tenus de déterminer une consommation d’énergie de référence qui reflète les circuits des usines typiques de l’industrie qui emploient la réduction de la taille des particules dans le cadre du procédé de libération du minerai. La mesure de référence doit être pour la quantité totale d’énergie consommée par le circuit pour produire une tonne de minerai broyé.

Cette mesure de référence sera la norme à laquelle l’efficacité de la réduction de la consommation d’énergie de l’innovation proposée sera comparée. Par exemple, la mise en œuvre de l’innovation proposée doit permettre un pourcentage de réduction de l’énergie nécessaire pour produire une tonne de minerai broyé, comparativement à la mesure de référence préalable à la mise en œuvre, en gardant tous les autres facteurs constants. Les économies d’énergie doivent correspondre aux économies d’énergie nettes incluant toute énergie supplémentaire consommée par du matériel supplémentaire ajouté au procédé.

En indiquant votre mesure de référence, vous devez indiquer ce qui a été utilisé pour l’innovation appliquée, par exemple :

  • Type de minerai
  • Dureté du minerai
  • Taille initiale et finale des particules
  • Conditions d’exploitation (p. ex., emplacement géographique, caractéristiques géophysiques, environnement d’exploitation, échelle, etc.)
  • Conditions pertinentes uniques à la mise en œuvre de la technologie particulière.

Le défi À tout casser! encourage toute innovation qui peut générer d’importantes économies d’énergie lorsqu’elle est appliquée au concassage et au broyage de minerais s’appliquant à une variété de conditions propres aux exploitations minières canadiennes.

À titre indicatif, les candidats doivent être prêts à démontrer comment leur innovation se comporterait en présence d’un minerai se situant à l’intérieur de cette plage approximative :

  • JK Drop Weight de A*b < 35, et/ou Indice de broyabilité de Bond de > 17-20 kWh/mt.
  • La taille suggérée des particules aux fins de l’essai doit être de 80 % passant à travers un tamis de 150 millimètres. La taille suggérée des particules du minerai broyé après l’essai doit être de 80 % passant à travers un tamis de 100 micromètres.

La répartition de la taille peut varier en fonction de l’innovation particulière appliquée et des conditions d’exploitation prévues. Cette plage est une ligne directrice pour le défi À tout casser! et non une condition pour participer au défi.

CHEMIN DE SOLUTION 2 :

SI votre innovation proposée vise une réduction de la consommation d’énergie des usines de traitement typiques de l’industrie en éliminant ou en remplaçant les opérations traditionnelles de concassage et de broyage dans le cadre du procédé de libération des minéraux…

Exemple d’innovations :

  • Exploitation minière en continu
  • Lixiviation in situ
  • Génomique, biolixiviation
  • Techniques de dynamitage intelligentes
  • Circuit de libération de minerai grossier

Dans ce cas, le candidat est tenu de déterminer une consommation d’énergie de référence pour une exploitation minière qui utilise des méthodes de comminution typiques de l’industrie pour la libération des minéraux. Cela exige un calcul du pourcentage anticipé de réduction de l’énergie totale nécessaire dans le circuit de traitement qu’entraînerait la mise en œuvre de son innovation proposée, comparativement à une exploitation minière qui utilise un schéma de production typique de l’industrie pertinent aux conditions d’exploitation propres à l’innovation précisée dans la demande de participation au défi À tout casser!.

À l’instar du Chemin 1, le comité d’examen technique et le jury du défi À tout casser! évalueront comment les candidats démontrent leurs économies d’énergie anticipées et la méthodologie de projet utilisée pour toute innovation soumise dans le cadre du Chemin de solution 2.

Veuillez noter qu’aucun Chemin ne sera privilégié dans le cadre de l’évaluation des demandes de participation au défi À tout casser! C’est la meilleure innovation globale qui vise les catégories de proposition du défi À tout casser! qui sera sélectionnée, pas nécessairement la plus transformative.