Société canadienne d'hypothèques et de logement

Défi d’offre de logement : 2e cycle - Démarrage

Retour aux défis
challenge banner

Bénéficiaires

Il est temps d’éliminer les obstacles au processus préalable à la construction.

Apprenez-en plus sur les 14 solutions concrétisant les idées de financement des demandeurs. Elles visent à éliminer les obstacles au processus préalable à la construction et à créer un plus grand nombre de logements abordables.

Quel a été notre cheminement?!

  • Nous avons reçu 167 solutions.
  • Au total, 29 solutions ont été présélectionnées et chaque demandeur recevra 75 000 $ pour le prototypage.
  • Les demandeurs des 14 solutions ont été sélectionnés pour le financement. Ils se partageront une enveloppe pouvant atteindre 38 millions de dollars pour mettre en œuvre leurs solutions dès aujourd’hui!

Outils numériques pour les promoteurs immobiliers et le personnel municipal afin de simplifier le processus préalable à l’aménagement

Ratio.City Inc (site en anglais seulement)

Ratio.City prévoit de simplifier le processus préalable à l’aménagement des logements afin que les promoteurs puissent mettre plus de logements sur le marché plus rapidement.

Des outils d’analyse de données et de collaboration en ligne fourniront aux promoteurs immobiliers des données, des avis et des outils d’analyse. Ils en auront besoin pour accélérer le traitement de leurs demandes – des études de faisabilité initiales à l’approbation de l’admissibilité.

Ces outils permettront aux promoteurs d’intégrer l’abordabilité du logement en :

  • réduisant les coûts de possession et en leur faisant gagner du temps afin qu’ils intègrent l’abordabilité du logement à leur portefeuille;
  • éliminant les inefficacités pour les municipalités en favorisant l’équité en matière d’information dans l’ensemble du secteur;
  • leur permettant de présenter des demandes de meilleure qualité contenant les données pertinentes à leur projet, ce qui réduit le temps nécessaire pour modifier et approuver les demandes.

Les leçons apprises seront réintégrées dans la solution afin que toutes les parties puissent voir les résultats d’un projet. Ces résultats permettront aux municipalités de mieux évaluer l’efficacité des projets approuvés afin de pouvoir accorder la priorité aux initiatives semblables.

Premières étapes

  1. Téléverser des données sur le logement dans notre plateforme en combinant partenariats municipaux et moissonnage du Web.
  2. Travailler avec les promoteurs et les municipalités pour créer des outils de collaboration.

Bien que le test de cette solution soit prévu à Toronto, notre vision est d’accroître la transparence et la collaboration partout au Canada. La solution cible les villes touchées par une faible offre et une forte demande de logements.

Haut de page


Boîte à outils pour la production de logements abordables

Cahdco (site en anglais seulement)

La boîte à outils pour la production de logements abordables de Cahdco encadre les organismes de logement afin d’accroître leur capacité de production. La boîte à outils comporte 20 modules d’apprentissage et de développement des capacités.

Cahdco encourages housing providers to create development corporations. Cahdco has recruited:

  • plus de 30 organismes de logement au Canada qui contribueront à l’élaboration de la boîte à outils;
  • une équipe de 14 promoteurs de logements abordables qui seront des spécialistes et des mentors auprès de Cahdco.

Les participants apprendront à mener des activités préalables à l’aménagement dans le cadre d’un programme intensif de 10 mois. Ces organismes aideront à la mise en œuvre de la boîte à outils et offriront du mentorat aux participants.

Grâce à la conception axée sur les personnes, Cahdco a conçu la boîte à outils en collaboration avec des participants et des mentors. En se fondant sur les commentaires reçus, Cahdco offrira 2 programmes :

  • Blueprint - les participants se concentreront sur l’acquisition de connaissances concernant les activités d’aménagement.
  • Foundations - les participants ont de l’expérience en aménagement et s’appuieront sur ces compétences pour accroître leur capacité interne et vendre des services d’aménagement à d’autres.

L’initiative de la boîte à outils se poursuivra indéfiniment. Pendant la durée du Défi d’offre de logement, Cahdco offrira le programme Foundations 2 fois et le programme Blueprint 4 fois.

Haut de page


Surmonter les défis liés au zonage lors de l’aménagement du territoire

Ville de Stratford, Î.-P.-É. (site en anglais seulement)

Stratford a rencontré une résistance à l’égard de l’augmentation de la densité. La préservation du patrimoine de la ville est perçue comme un obstacle au logement abordable.

Le projet s’attaque à cette résistance par les moyens suivants :

  • l’éducation et la sensibilisation aux répercussions des décisions de planification et d’aménagement à long terme;
  • l’établissement de processus plus collaboratifs qui pourraient être utilisés par d’autres municipalités à l’avenir.

Des obstacles de zonage établis nuisent à la diversification du parc de logements. Il existe une résistance considérable au changement. Toutefois, la Ville fait face à un manque prévu de logements pour répondre à la croissance démographique des 20 prochaines années.

La Ville mènera une vaste campagne de sensibilisation du public et sur les médias sociaux. Elle visera à mobiliser les membres de la collectivité et les décideurs et à les informer de ce qui suit :

  • les besoins de logement;
  • les tendances d’aménagement;
  • l’aménagement du territoire.

L’objectif est de déconstruire la stigmatisation liée à la densité accrue et aux besoins diversifiés en matière de logement.

Pour atteindre cet objectif, la Ville mettra à profit :

  1. une plateforme en ligne fondée sur les pratiques exemplaires en matière de conception Web, qu’elle rendra plus ludique au fil du temps. La plateforme portera sur :
    • l’aménagement du territoire, en intégrant des données et des renseignements;
    • la description des processus de planification de l’information;
    • l’offre d’un espace interactif de participation communautaire.
  2. un processus de consultation des promoteurs et de la collectivité visant à réduire les obstacles de zonage qui nuisent à l’aménagement de logements abordables.
  3. une collaboration avec d’autres municipalités pour assurer l’applicabilité des solutions au-delà de la ville et de la région.

Haut de page


Simplification et modernisation du processus préalable à l’aménagement pour le logement abordable dans le comté de Simcoe : une solution de validation de principe évolutive pour tous les gouvernements régionaux du Canada.

AECO Innovation Lab Inc. (site en anglais seulement)

AECO propose une solution technologique de projet pilote évolutif pour simplifier les processus préalables à la construction dans le comté de Simcoe. Cette solution comprend :

  • un portail de première ligne à guichet unique pour la soumission;
  • une plateforme d’échange de données pour faciliter le transfert d’information entre les groupes;
  • des capacités de suivi des demandes;
  • un moteur de flux de travail pour élaborer un processus transparent qui améliora l’efficacité et réduira les erreurs et les malentendus.

Il est incontestable qu’une solution gouvernementale régionale est nécessaire pour favoriser la certitude, la transparence et l’équité des processus préalables à la construction. Les processus actuels sont longs et complexes, ce qui entraîne des retards et une augmentation des coûts. Ceci cause une hausse des prix des logements, une baisse de l’offre et une diminution du nombre de logements abordables.

Le comté de Simcoe est un candidat idéal pour cette validation de principe, car il combine des perspectives urbaines, rurales et autochtones.

Nous avons collaboré avec divers partenaires pour élaborer un plan directeur sur les exigences afin d’orienter la mise en œuvre. Nous avons établi des partenariats avec des organismes de réglementation comme :

  • le comté;
  • les municipalités;
  • les autorités locales en matière de conservation;
  • les organismes clés.

Cette solution technologique :

  • s’attaque aux principaux défis en matière d’offre de logements et de logement abordable;
  • améliore la communication entre les municipalités, les communautés autochtones et d’autres parties prenantes.

Haut de page


Conception communautaire pour des logements spécialisés dans le Nord

Nishnawbe Aski Nation Corporate Services (site en anglais seulement)

La solution crée un autre processus préalable à la construction pour les conceptions de logements. Elle cible les populations dont les conditions de logements sont inéquitables sur le territoire de la nation Nishnawbe Aski. En fin de compte, ce défi réunit l’expérience vécue et l’expertise technique pour concevoir des logements prêts à être mis en chantier.

Ce processus est créé conjointement. Ces personnes participent à la Conception communautaire pour des logements spécialisés dans le Nord :

  • les membres de la communauté;
  • les professionnels techniques locaux;
  • les architectes.

Les politiques, programmes et mécanismes de financement existants favorisent la reproduction de maisons familiales semblables à celles que l’on retrouve en banlieue dans les réserves du Nord. Ce type d’habitation ne convient pas aux membres de la nation Nishnawbe Aski, qui sont nombreux à se retrouver avec des logements inadéquats et inappropriés.

Afin de faciliter davantage l’aménagement de logements, une trousse de mise en œuvre sera produite. Elle sera créée en collaboration avec des professionnels du logement communautaire et des spécialistes techniques régionaux.

Des conceptions de logements et des trousses d’outils de mise en œuvre prêtes à être appliquées seront fournies. Chaque Première Nation membre aura les outils nécessaires pour relever les défis cernés grâce à des modèles spécialisés de logement abordable. Ces trousses d’outils conviennent aux cultures, aux climats et aux régions uniques du Nord de l’Ontario.

La Conception communautaire pour des logements spécialisés dans le Nord crée des ressources qui réduisent les obstacles préalables à la construction. Ces ressources soutiennent aussi l’aménagement de logements neufs pour les membres de la communauté qui en ont le plus besoin. Elles sont fondées sur les expériences et les désirs des membres de la communauté et répondent directement à la crise du logement actuelle sur le territoire de la nation Nishnawbe Aski.

Haut de page


Repenser l’audience publique : réformes juridiques et de la mobilisation du public préalables à l’aménagement pour favoriser l’offre de logements

Simon Fraser University Morris J.Wosk Centre for Dialogue (site en anglais seulement)

L’offre de solutions aux défis posés par les audiences publiques prévues par la loi des administrations locales en Colombie-Britannique réduira les obstacles et améliorera l’offre de logements. C’est exactement ce que feront le Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l’Université Simon Fraser, le BC Law Institute et leurs partenaires.

L’amélioration des lois et des procédures peut se traduire par un plus grand nombre de logements abordables. Elle permettrait de réduire les risques préalables à l’aménagement et éliminerait les obstacles au logement pour les populations en quête d’équité et les peuples autochtones. Les exigences relatives aux audiences publiques entraînent présentement une augmentation des coûts, une perte de temps, une faible satisfaction et parfois un traumatisme pour les personnes concernées.

Le BC Law Institute réunira un comité d’avocats et d’autres personnes ayant une expérience directe pour :

  • formuler des recommandations officielles afin de réviser les articles 464 à 470 de la Local Government Act de la Colombie-Britannique;
  • tenir compte des répercussions sur les lois connexes, au besoin.

Les démonstrations et la consultation de diverses administrations locales et populations de la Colombie-Britannique accroîtront l’aisance avec les solutions de rechange. Elles permettront aussi de déterminer les pratiques exemplaires à reproduire.

Ce programme répondra aux demandes du Groupe d’experts sur l’avenir de l’offre de logements et l’abordabilité du Canada et de la Colombie-Britannique. Celui-ci souhaite que l’on examine d’autres options pour une participation publique plus significative et plus rapide du public.

Les résultats amélioreront l’efficacité et la qualité des décisions et encourageront un engagement démocratique significatif. De plus, ils renforceront les collectivités et favoriseront les principes de l’équité et de la réconciliation.

Les recommandations de réforme juridique appuieront la modification des systèmes en Colombie-Britannique et fourniront un modèle de réforme nationale.

Haut de page


Accélérateur de logements de faible densité

Small Housing BC (site en anglais seulement)

La Small Housing BC cherche à accélérer l’adoption de logements de faible densité dans de nombreuses villes de la Colombie-Britannique.

Les quartiers de maisons individuelles représentent généralement 80 % des logements dans une ville donnée, ce qui correspond à la majorité du territoire. Il s’agit d’une excellente occasion de promouvoir la construction de logements de faible densité et l’abordabilité.

Pourtant, les obstacles à la construction de logements de faible densité sont nombreux, notamment :

  • le manque de compréhension au sein du public qui entraîne une résistance de la collectivité et une hésitation politique connexe;
  • le manque de capacité en matière de planification municipale et de connaissance sur les typologies pour les habitations de faible densité et les modèles d’abordabilité;
  • le manque de connaissances et d’expérience partagées.

Pour accroître le nombre de logements de faible densité, il faut adopter une approche différente en modifiant les politiques, les connaissances et les perceptions. Nous y parviendrons au moyen des activités suivantes :

  • créer une communauté de pratique parmi les urbanistes municipaux;
  • créer et favoriser des partenariats municipaux avec trois villes représentatives et le gouvernement de la Colombie-Britannique, dont Nelson, Gibsons et Coquitlam, dans un esprit de croissance;
  • élaborer un outil Web interactif pour soutenir la collaboration et le partage des connaissances entre les urbanistes municipaux et le personnel gouvernemental concerné;
  • accroître les occasions de dialogue intergouvernemental entre les urbanistes et les représentants élus;
  • renforcer les capacités du secteur en élaborant des formations pour les constructeurs d’habitations;
  • obtenir des renseignements sur la perception du public à l’égard des logements de faible densité afin de renforcer l’appui du public.

Haut de page


Financement de logements abordables grâce au pouvoir d’une collectivité

Toronto Renewable Co-operative exerçant ses activités sous le nom de « Tapestry Community Capital » (sites en anglais seulement)

Les obligations communautaires sont un outil de financement social utilisé pour financer des projets d’immobilisations ayant un impact. Elles sont utilisées par les organismes sans but lucratif, les organismes de bienfaisance et les coopératives. Comme les obligations traditionnelles, il s’agit de prêts porteurs d’intérêts. La principale différence est que les obligations communautaires procurent aux investisseurs un rendement financier et social.

Tapestry Community Capital est le principal fournisseur de services au Canada pour la structuration, la levée et la gestion d’obligations communautaires.

À ce jour, nous avons contribué à débloquer plus de 90 millions de dollars en capital communautaire. Nous croyons que les obligations communautaires peuvent devenir un outil courant des fournisseurs de logements abordables pour surmonter 2 obstacles clés :

  • un manque de financement flexible pour des ensembles résidentiels;
  • la résistance de la collectivité à l’aménagement de logements abordables.

Les obligations communautaires permettent aux organismes de fixer leurs propres modalités de financement et de recueillir des fonds selon un calendrier prévu. Tout en libérant des capitaux privés, elles créent un puissant sentiment de propriété communautaire.

Les résidents, les entreprises locales et les institutions peuvent investir pour améliorer leur collectivité, tout en obtenant un rendement équitable. En travaillant avec ceux qui utiliseront notre solution et qui seront touchés par celle-ci, Tapestry a conçu un plan pour :

  1. renforcer la confiance à l’égard du modèle d’obligations communautaires grâce à 12 projets de démonstration avec un groupe diversifié de fournisseurs de logements en Ontario et en Colombie-Britannique;
  2. sensibiliser et éduquer le public partout au Canada;
  3. améliorer l’accessibilité et la durabilité du modèle;
  4. élaborer une plateforme en ligne qui reliera les investisseurs communautaires à l’émetteur.

Haut de page


Habiliter les organismes confessionnels à construire des logements abordables

Co:Here Foundation (site en anglais seulement)

La crise du logement abordable qui sévit dans le Grand Vancouver continue de faire augmenter les loyers et de faire baisser le taux d’inoccupation à un niveau très faible. Les organismes confessionnels occupent plus de 7 milliards de dollars de propriétés dans la région. La plupart des propriétés ont des terrains sous-utilisés et des immeubles vieillissants.

Le rêve des organismes confessionnels de créer des logements abordables est souvent arrêté très tôt parce qu’ils sont incapables d’obtenir une vision claire, d’élaborer un plan d’affaires et de réunir les renseignements techniques de base. Sans ces éléments, ils ne peuvent même pas obtenir le financement initial ou faire progresser leurs plans.

La solution de Co:Here Foundation offre des services de consultation préliminaire dans le Grand Vancouver conçus expressément pour éliminer ces obstacles. Elle a élaboré un processus en 6 phases qui répond à la demande de soutien personnalisé des organismes confessionnels et un processus d’aménagement clair qui cadre avec leurs valeurs.

Pendant la période de mise en œuvre, le personnel de Co:Here guidera 6 organismes confessionnels :

  • en les aidant à obtenir une vision claire pour la propriété;
  • en élaborant un plan d’affaires provisoire;
  • en créant un modèle de gouvernance fonctionnel.

Co:Here sera donc en mesure de renforcer sa capacité interne et d’adopter un modèle d’affaires durable. Elle pourra desservir les 850 organismes confessionnels restants qui sont propriétaires fonciers dans la région.

Carrefour de solutions pour accélérer la réalisation de logements étudiants abordables au Québec

Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant

Malgré les besoins, peu ou pas de logements abordables sont construits pour les étudiants au Canada. Ce n’est pas par manque de ressources, car les réseaux éducatifs disposent de ressources financières et de terrains. Le problème est que ces ressources sont détenues par plusieurs acteurs qui, pour une raison quelconque, n’ont pas collaboré à la construction de logements abordables pour étudiants.

De plus, le cadre réglementaire du Québec n’est pas très favorable aux ensembles de logements abordables prévus pour les étudiantes.

L’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE) is a not-for-profit organization specializing in the construction and operation of affordable student housing. They propose to solve this problem by establishing the Carrefours d’excellence pour la réalisation concertée de logement étudiant (CERCLEs).

L’objectif de ces carrefours est de réunir ces intervenants afin qu’ils :

  • éliminent les politiques et les obstacles réglementaires qui nuisent à l’aménagement d’ensembles de logements abordables pour étudiants dans l’économie sociale;
  • mettent en commun des ressources pour permettre à l’Unité ou à d’autres promoteurs qualifiés d’aménager des logements pour étudiants.

Haut de page


Raven House- Youth Housing

Victoria Native Friendship Centre (site en anglais seulement)

En Colombie-Britannique, 66 % des enfants en famille d’accueil sont autochtones. À Victoria, environ 150 jeunes ne sont plus pris en charge chaque année. Autrement dit, ils n’ont plus accès à des services de soutien adéquats pour répondre à leurs besoins de base, comme le logement.

Il y a une grave pénurie de logements disponibles, abordables et adaptés à la culture. Ce problème, combiné au nombre disproportionnellement élevé d’enfants autochtones pris en charge par l’État, constitue une urgence. Nous avons la responsabilité de briser ce cycle et de continuer à soutenir nos enfants et nos jeunes à mesure qu’ils deviennent de jeunes adultes.

Le Victoria Native Friendship Centre est en train d’acheter une nouvelle parcelle de terrain pour construire un immeuble d’appartements de 6 étages. Il accueillera à la fois des jeunes n’ayant plus accès aux services à l’enfance et des aînés autochtones. Cette communauté de logements axée sur la culture offrira un modèle de logement durable avec services de soutien mutuels pour les années à venir.

Dans le cadre de notre solution de logement, nous réunirons un réseau de pairs. Il sera composé d’autres fournisseurs de logements, d’exploitants et de personnel de soutien qui ont une expérience directe :

  • des logements pour les jeunes;
  • auprès des jeunes n’ayant plus accès aux services à l’enfance ou des logements intergénérationnels et qui peuvent partager les leçons apprises;
  • de la recherche de solutions aux défis courants et qui peuvent soutenir le Centre dans ce projet.

Au moyen d’une série d’ateliers et de séances de rétroaction, nous résumerons le soutien et les conseils reçus. Ils seront regroupés dans une trousse d’outils succincte sur le logement qui sera mise facilement à la disposition d’autres fournisseurs.

Le Centre établira également un réseau de pairs à l’échelle nationale pour mettre en relation d’autres fournisseurs lors de projets ultérieurs.

Haut de page


Cadre d’analyse des emplacements pour les logements collectifs et hors marché à Beaumont, en Alberta

Ville de Beaumont (site en anglais seulement)

Offrir des options de logement diversifiées et abordables dans la municipalité de banlieue de Beaumont pose un défi depuis un certain temps. L’incertitude quant aux meilleurs emplacements pour les logements collectifs et hors marché nuit au processus préalable à l’aménagement. Ce fut le cas pour diverses parties dont les promoteurs, le public et la Ville elle-même.

Dans le cadre du Défi d’offre de logement, Beaumont et ses partenaires proposent d’élaborer un cadre d’identification des emplacements pour l’aménagement de logements collectifs et hors marché. La solution comporte 2 parties :

  1. util de cartographie en ligne
    L’outil de cartographie est une ressource publique à source ouverte qui présente divers indicateurs de l’adéquation et de la faisabilité d’aménagement. Il indique aussi les distances par rapport aux commodités, les ressources de transport, la topographie et plus encore. Les utilisateurs pourront faire des recherches par emplacement, par groupe de clients ou avec un ensemble personnalisé d’indicateurs.
  2. Cadre d’intégration
    Le cadre d’intégration établira une méthode transparente sur la façon dont Beaumont tiendra compte des données de l’outil pendant le processus d’approbation de l’aménagement de logements collectifs et hors marché.

Pour mener à bien notre solution, le financement du Défi d’offre de logement nous permettra de continuer à mobiliser les membres de la collectivité, les spécialistes, les groupes en quête d’équité et d’autres parties intéressées sur :

  • la conception de notre solution;
  • l’acquisition des données et la création de l’outil de cartographie en ligne;
  • l’élaboration du cadre de mise en œuvre;
  • la création d’un modèle pour appliquer notre solution à d’autres municipalités.

Haut de page


Création de logements communautaires abordables grâce au réseau de soutien de l’écosystème de logements communautaires

Coho NL Community Development Inc. (site en anglais seulement)

Le logement communautaire est un modèle de logement axé sur le lieu et autodéterminé. Il fait passer la dynamique du pouvoir de l’aménagement (en particulier du logement abordable) d’une prise de décisions descendante à une prise de décision à la base. L’établissement des priorités est effectué par les personnes les plus touchées par ce qui est construit : les futurs résidents.

Nous permettons aux groupes de logements communautaires de mettre en œuvre avec succès des solutions de logement abordables, novatrices et locales. Un nouveau groupe de promoteurs parfaitement situés a ainsi pu :

  • comprendre les besoins et la culture uniques d’un endroit;
  • s’intégrer aux écosystèmes communautaires;
  • créer de nouveaux partenariats;
  • accroître le parc de logements abordables partout au Canada de façon modeste, mais collective et percutante.

En nous basant sur les réussites au Royaume-Uni, nous proposons un réseau de soutien de l’écosystème du logement communautaire qui comprend :

  • une plateforme de partage des connaissances dans le secteur du logement communautaire. Celle-ci vise à regrouper l’étendue des connaissances et de l’expérience existantes et en cours d’acquisition;
  • l’offre de soutien par les pairs et l’établissement de liens avec des spécialistes du logement communautaire;
  • des services de consultation pour aider les groupes au besoin;
  • une trousse d’outils complète sur le logement communautaire liée au système de soutien. Elle favorise la pertinence et la poursuite à long terme du projet (au-delà du Défi d’offre de logement).

Haut de page


Feuille de route pour des plans de réaménagement visant à lutter contre le racisme systémique

CP Planning (site en anglais seulement)

Une exclusion systémique des personnes autochtones, noires et de couleur entraîne leur déplacement massif des zones adjacentes aux principales stations de transport en commun, comme celles du train GO, du métro, du train léger sur rail et du service rapide par bus.

Cette feuille de route entraînera une augmentation à long terme de l’offre de logements abordables pour ces personnes. Son approche centrée sur les personnes vise à lutter contre le racisme systémique limitant leur inclusion économique dans la planification, l’aménagement et la construction de logements (secteur de l’habitation).

Le gouvernement a investi des milliards de dollars dans les infrastructures de transport en commun. Cependant, il n’a pas fait grand-chose pour produire les infrastructures de logement social, technologique ou abordable nécessaires. Elles permettraient aux résidents existants de rester ou aux futurs ménages à faible revenu d’habiter ces quartiers.

En réponse, la feuille de route établit des relations et des compétences en leadership à tous les niveaux du secteur de l’habitation. Elle permet de lutter contre le racisme systémique grâce à l’inclusion économique des personnes autochtones, noires et de couleur. Elle utilise aussi une collaboration constante, et la conception et le déploiement de technologies novatrices. Ceci permet de construire des logements abordables afin de réaliser le droit au retour (capacité de retourner dans un logement après la rénovation/le réaménagement) et le droit de demeurer dans un quartier (capacité de rester dans un quartier pendant la rénovation et le réaménagement) dans toutes les municipalités ontariennes ayant un système léger sur rail (Toronto, Peel, York, Hamilton, Kitchener-Waterloo et Ottawa).

Cette feuille de route sert à respecter les engagements pris dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement à l’égard d’une approche du logement axée sur les droits de la personne.

Haut de page


Les bénéficiaires du financement de l’étape 1

Pour la première étape de ce cycle, nous avons présélectionné 29 propositions. Chaque proposition recevra 75 000 $ pour le prototypage. Parmi les 29 propositions présélectionnées, celles dont le prototype a été retenu se partageront un financement de 38 millions de dollars pour mettre en œuvre leur solution.

Les bénéficiaires du financement de l’étape 1

Ville de Beaumont

Alberta

Cadre d’identification des emplacements pour les logements hors marché à Beaumont, en Alberta

L’offre de logements hors marché est actuellement insuffisante dans notre municipalité de banlieue en pleine croissance, soit Beaumont, en Alberta.

En ce sens, la solution que nous proposons consiste à élaborer un cadre pour trouver des emplacements convenables pour les logements hors marché dans la ville de Beaumont, en Alberta.

L’objectif du cadre est de réduire l’incertitude des parties prenantes (concernant la forme et l’emplacement souhaités des logements hors marché). La réduction de l’incertitude quant à l’emplacement encouragera les nouvelles propositions visant l’aménagement de logements hors marché et la formation de partenariats, simplifiera les processus d’approbation, facilitera l’accès au financement et réduira l’opposition de la collectivité.

Le cadre proposé s’appuie sur des exemples provenant d’autres collectivités. Il comprendra des données mesurables sur les facteurs qui influent sur la réussite des logements hors marché (p. ex., l’accès aux transports en commun et aux commodités communautaires, la mixité des revenus) ainsi qu’un processus clair et robuste de mobilisation des parties prenantes. De plus, le cadre comprendra les documents qu’utiliseront la Ville, les proposants et le public, afin d’assurer la transparence quant à la façon dont les décisions en matière d’emplacement seront prises.

Haut de page

Alberta Rural Development Network

Alberta

Collectivités rurales et éloignées – Données sur le logement pour la progression préalable à l’aménagement

Les données sur le logement sont essentielles pour répondre aux besoins en matière de logement d’une collectivité. Pour bien comprendre les besoins des collectivités et y répondre, on doit avoir une idée des personnes qui sont dans le besoin, des logements nécessaires, du nombre de logements nécessaires et des besoins futurs.

Malheureusement, pour de nombreuses collectivités rurales et éloignées, les données sur le logement laissent grandement à désirer. Parfois, seules des informations minimales sur le logement sont disponibles, et souvent, les données sont désuètes. À son tour, cette situation génère des problèmes quant à la justification des besoins auprès des personnes qui soutiennent ou financent un ensemble.

Nous proposons de créer un cadre qui permettra aux collectivités de rassembler des données de qualité sur le logement de façon indépendante. Ainsi, les collectivités seront en mesure de comprendre les besoins présents dans leur collectivité et de travailler pour y répondre. Les collectivités rurales du Canada pourront utiliser ce cadre de référence.

Haut de page

Tawaw Architecture Collective Inc.

Alberta

Complexe de logements avec services de soutien de la Changing Horses NFP Society

Cette solution vise l’élimination de deux obstacles au logement abordable : les déséquilibres entre les politiques et leur mise en œuvre ainsi que les processus rigides qui limitent l’innovation en matière de logement des Premières Nations.

Pour la solution, nous mettons en œuvre les leçons tirées de l’initiative d’innovation pour la construction de logements dans les communautés autochtones qui a offert un financement initial à 24 Premières Nations à l’échelle du Canada. Plus particulièrement, nous tirons des leçons de la conception et de la construction d’un ensemble de micromaisons avec services de soutien qui utilise le financement afin de documenter le processus du proposant dans un format convivial pour la distribution.

L’objectif est d’offrir un modèle pour l’avenir : des initiatives menées par la communauté, des conceptions écoénergétiques et adaptées à la culture, une exécution intégrée des projets et l’intégration de concepts de planification traditionnels.

Haut de page

The Edmonton Community Development Company (ECDC)

Alberta

Créer des logements abordables en collaboration avec les quartiers

Les recherches indiquent que l’opposition au logement abordable dans le cadre du processus de participation du public tend à découler de l’incertitude d’une minorité de résidents et d’une mauvaise communication. Par conséquent, la solution à ce défi consiste à faire participer un grand nombre de membres de la collectivité dès le départ au moyen d’une approche pratique ascendante.

Les expériences vécues dans diverses administrations laissent entendre que lorsque les collectivités ont l’occasion d’envisager l’avenir de leur quartier avant l’aménagement, les obstacles sont moins nombreux.

La solution proposée permettra de créer un processus de participation publique amélioré qui réduit directement les obstacles systémiques et crée un cadre de mobilisation éclairé pour les quartiers.

La solution proposée créera un processus officiel pour tous les décideurs quant au processus d’approbation des aménagements de logements. De cette façon, ils pourront unir leurs efforts et créer conjointement des logements abordables dans tous les quartiers d’Edmonton grâce à des communications et des processus uniformes. La solution offrira également de nouvelles possibilités de participation aux groupes qui sont généralement sous-représentés dans le processus d’aménagement.

Elle augmentera la participation formative des Autochtones, des groupes vulnérables, des nouveaux arrivants, des membres de la communauté LGBTQ+ et d’autres occupants potentiels de logements abordables. En outre, les organismes de réglementation disposeront de nouveaux outils pratiques leur permettant de repenser les politiques et les pratiques.

Haut de page

Co: Here Foundation

Colombie-Britannique

Habiliter les organismes confessionnels pour la création de logements abordables

Les organismes confessionnels sont particulièrement bien placés pour créer des logements abordables parce que leur mission est axée sur la collectivité et qu’ils possèdent souvent des terrains sous-utilisés.

Malheureusement, ces organismes confessionnels font souvent face à des obstacles uniques à l’étape du démarrage des projets.

Co: Here Foundation élabore et met à l’essai des services de consultation sans but lucratif dans le Lower Mainland de la Colombie-Britannique. Ces services viseront spécifiquement à éliminer les obstacles des organismes confessionnels et à accélérer le processus préalable à l’aménagement de ces derniers.

Ces services renforceront la capacité des organismes confessionnels en les aidant à élaborer un plan d’affaires qui démontre la faisabilité en matière de finance et d’aménagement, à obtenir une vision claire du logement et à mettre en place une structure décisionnelle interne efficace. Les organismes confessionnels pourront donc accéder facilement à une expertise financière et technique.

Haut de page

El-Marashly Housing Inc

Colombie-Britannique

Modèle de financement de l’habitation sans dette

Le financement est un obstacle considérable au processus d’aménagement de logements, depuis la phase préalable à l’aménagement jusqu’à l’offre de logements abordables aux accédants à la propriété.

L’objectif principal de la solution est de convertir les locataires en accédants à la propriété au moyen d’un programme novateur qui offre une souplesse financière. La solution proposée permettra aux acheteurs d’une première propriété d’acquérir une part minimale d’une propriété et d’augmenter leur investissement selon leur gré et à leur rythme.

Cette solution permettra de jumeler directement les investisseurs et les acheteurs dans le cadre d’un modèle de partage de risque et de rendement sans avoir une incidence supplémentaire sur les ressources gouvernementales. Le modèle mettra en place une « plateforme d’échange » où les fonds sont amassés et les parts sont échangées, ce qui procurera les liquidités et la souplesse nécessaires.

La solution sera mise en œuvre dans la région du Grand Vancouver et dans la vallée du Fraser. Elle pourrait être étendue à l’ensemble du pays.

La solution sera un modèle sans dette qui élimine l’intermédiation financière du système de logement, en commençant par la phase préalable à l’aménagement. Ce modèle permettrait d’économiser tous les coûts connexes en cours de route, ce qui se traduirait par des logements plus abordables.

Haut de page

Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l’Université Simon Fraser

Colombie-Britannique

Repenser l’audience publique : Réformes de mobilisation du public préalable à l’aménagement pour favoriser l’offre de logements

Le Morris J. Wosk Centre for Dialogue de l’Université Simon Fraser et ses partenaires réduiront les obstacles et amélioreront l’offre de logements. Pour ce faire, ils fourniront des solutions aux défis posés par les audiences publiques prévues par la loi des audiences publiques des administrations locales en Colombie-Britannique.

Les exigences actuelles en matière d’audiences publiques augmentent le temps et l’argent nécessaires, et parfois causent des problèmes dans le cadre des processus préalables à l’aménagement pour toutes les parties concernées. Les solutions qui améliorent les exigences et les procédures en matière d’audience publique réduiront les coûts de logement en créant une prévisibilité et en réduisant les risques aux étapes préalables à l’aménagement. Les solutions permettront également de favoriser un accès diversifié, l’équité et les compétences démocratiques lors des activités prévues par la loi de mobilisation du public des administrations locales.

Des analyses internationales ainsi que des innovations axées sur la discussion, des examens juridiques, des groupes consultatifs et des dialogues communautaires permettront de trouver différentes solutions. Des essais pilotes dans quatre municipalités et districts régionaux de la Colombie-Britannique, y compris la ville de New Westminster, feront l’objet d’une évaluation adoptant une méthode mixte afin de déterminer le fonctionnement des changements, les personnes qui en bénéficient et le contexte.

Les résultats appuieront la modification des systèmes pour la mise à jour des audiences publiques ainsi que la révision des articles 464 à 470 de la Local Government Act de la province et fourniront un modèle de réforme nationale.

Haut de page

Small Housing BC

Colombie-Britannique

Accélérateur de logements de faible densité

La Small Housing BC cherche à promouvoir l’adoption de logements de faible densité dans de nombreuses villes de la Colombie-Britannique.

Les quartiers de maisons individuelles représentent généralement 80 % des habitations dans une ville donnée, ce qui correspond à la grande majorité du territoire. Il s’agit d’une excellente occasion de promouvoir les logements de faible densité et l’abordabilité. Pourtant, les obstacles à la construction de logements de faible densité sont nombreux : un manque de compréhension au sein du public qui entraîne une résistance de la collectivité et une hésitation politique connexe, un manque de capacité en matière de planification municipale ainsi que de connaissance sur les typologies pour les habitations de faible densité et les modèles d’abordabilité, et un manque de connaissances et d’expérience partagées.

La Small Housing BC propose de surmonter ces obstacles au moyen de deux processus connexes : l’élaboration d’un outil Web interactif qui s’attaque à ces problèmes et un processus complet de consultation auprès des municipalités de la Colombie-Britannique et de leurs principales parties prenantes.

Haut de page

Southern Gulf Islands Tourism Partnership Society

Colombie-Britannique

Outils pour le logement abordable des travailleurs de la partie sud des îles Gulf

La Southern Gulf Islands Tourism Partnership Society (SGITPS) a pour mandat d’offrir des logements aux travailleurs avec l’aide du Programme Municipal and Regional District Taxes (MRDT). Ce programme repose sur des taxes prélevées auprès des agents de voyages en ligne.

La solution proposée consiste à harmoniser la réalisation de l’objectif commun de la SGITPS et des organismes locaux de logement sans but lucratif afin de faciliter la collaboration entre les îles Gulf du sud. Cet objectif a pour but de fournir les logements abordables nécessaires et d’établir un rôle de navigateur du logement pour la partie sud des îles Gulf.

Ce navigateur du logement collaborera avec les organismes locaux pour harmoniser stratégiquement les processus préalables à l’aménagement des administrations locales de l’Islands Trust et du district régional de la capitale, en élaborant des outils et des modèles normalisés, comme des ententes sur le logement.

Les logements seront destinés à accueillir le personnel des entreprises de tourisme locales qui bénéficient du programme MDRT. En coordonnant les efforts de chaque île et des organismes sans but lucratif, on pourra mieux répondre aux besoins globaux en matière de logement abordable des collectivités insulaires et accroître l’accès aux ressources nécessaires, y compris le financement de BC Housing et le soutien de la BC Non-Profit Housing Association. Les ressources provenant du secteur public, privé et des organismes sans but lucratif seront investies de façon plus efficace et efficiente.

Haut de page

Urban Matters CCC

Colombie-Britannique

Création conjointe de solutions de logement : Interventions de mobilisation rapide en matière d’aménagement de logements

Cette solution propose l’élaboration d’une trousse d’outils accessible au public qui décrit des outils pour mobiliser les quartiers et les résidents situés aux alentours des ensembles de logements abordables. La solution ira au-delà des processus de mobilisation habituels et requis (p. ex., journée portes ouvertes d’un promoteur ou modèle d’audience publique).

Grâce à l’élaboration de formes de mobilisation plus inclusives, accessibles et équitables destinées à être mises en œuvre au début du processus d’aménagement, cette boîte à outils permettra aux promoteurs sans but lucratif et privés de logements, au personnel des administrations locales et au public de travailler ensemble. De cette façon, ils pourront créer conjointement des solutions de logement et assurer une représentation élargie des points de vue au début du processus d’aménagement. Cette démarche renforcera la confiance des décideurs quant à l’opinion publique concernant un projet, ce qui leur permettra de savoir que leurs décisions sont fondées sur une approche de mobilisation qui vise à améliorer les méthodes et les outils existants.

Nous prévoyons que la boîte à outils numérique comprendra un certain nombre d’éléments, comme des outils pour organiser un atelier sur la création conjointe ou une charrette de conception, des outils de mobilisation en ligne et numériques, un guide sur les exigences juridiques relatives au changement de zonage en Colombie-Britannique, et plus encore.

Haut de page

Victoria Native Friendship Centre – Raven House

Colombie-Britannique

Raven House – un modèle de logement abordable adapté à la culture des jeunes Autochtones en milieu urbain

En Colombie-Britannique, environ 5 271 enfants et adolescents vivent en famille d’accueil. Parmi ces enfants, 3 499 sont autochtones, soit 66 %. De ce nombre, 46 % de ces enfants ont plus de 12 ans et sont considérés comme des adolescents.

Chaque année en Colombie-Britannique, 800 jeunes ne sont plus pris en charge dès l’âge de 19 ans, et le financement auquel ils étaient admissibles prend fin. À Victoria, environ 150 jeunes ne sont plus pris en charge chaque année. Autrement dit, ils n’ont plus accès à des services de soutien adéquats pour répondre à leurs besoins de base, comme le logement. Victoria est l’une des villes les moins abordables au Canada.

Le Victoria Native Friendship Centre offre 48 logements adaptés à la culture à des ménages à faible revenu, que ce soit des étudiants, des familles monoparentales ou des jeunes qui ne sont plus pris en charge. Cependant, plus de 100 familles sont sur la liste d’attente.

En raison de la pandémie, de nombreux immeubles de bureaux dans les villes sont maintenant vides. Ces locaux peuvent être transformés en petits logements autonomes avec des espaces communs grâce à un soutien en matière de zonage. Ce type de logement avec services de soutien adaptés à la culture est idéal pour les jeunes en voie de devenir autonomes. De plus, les espaces communs peuvent être utilisés pour des ateliers, de la formation, du soutien au personnel, comme des travailleurs sociaux, des travailleurs en santé mentale et en toxicomanie pour les jeunes, ainsi qu’un gestionnaire immobilier.

À Raven House, les jeunes autochtones en milieu urbain peuvent acquérir des compétences et renforcer leur confiance en eux avant de devenir autonomes.

Haut de page

Brandon Neighbourhood Renewal Corporation (BNRC)

Manitoba

Rent Seeker

Les longues évaluations des besoins des collectivités créent un décalage dans les processus relatifs au logement abordable et créent une dépendance excessive à l’égard du secteur privé pour déterminer les besoins en matière de logement abordable.

Grâce à la solution proposée, Rent Seeker aidera à éliminer la nécessité d’effectuer de longues évaluations des besoins des collectivités pour les demandes de financement visant des ensembles de logements abordables.

Pour régler les problèmes liés à ces évaluations, Rent Seeker fournira des données sur les consommateurs afin de réaliser des projets de construction de logements abordables en fonction des demandes actuelles et particulières du marché que nous ne sommes pas en mesure d’analyser de façon significative pour le moment.

À l’aide du modèle HelpSeeker Technologies, nous collaborerons avec des entreprises de transformation des services du secteur pour assurer la transparence, l’exactitude et la durabilité du marché locatif, y compris le marché des logements locatifs abordables. De cette façon, nous pourrons également clarifier la situation du logement abordable à Brandon en augmentant la disponibilité des données en temps réel sur les consommateurs pour des logements sûrs, adéquats et abordables.

Ce projet pilote sera mis en œuvre à Brandon, au Manitoba, et peut comprendre d’autres villes de taille semblable ayant des problèmes d’abordabilité semblables.

Haut de page

Manitoba Environmental Industries Association (MEIA)

Manitoba

Programme d’inspection des logements pour les Autochtones – Première Nation Barren Lands

Le Programme d’inspection des logements pour les Autochtones aidera la Première Nation Barren Lands à améliorer les logements inférieurs aux normes situés dans ses réserves.

Afin d’améliorer les logements inférieurs aux normes, Barren Lands a besoin d’aide en ce qui concerne l’inspection des logements et la formation pour répondre au besoin critique d’accroître l’efficacité énergétique.

Malheureusement, la capacité en matière d’inspection des logements et d’améliorations de l’efficacité énergétique est limitée dans les communautés des Premières Nations. Le problème est que souvent, on ne renforce pas les compétences locales lorsque les logements sont rénovés ou achevés.

Le programme d’inspection des logements pour les Autochtones renforcera cette capacité (ainsi que d’éventuelles autres connaissances à l’avenir) en améliorant les compétences et les aptitudes locales grâce à des formations offertes dans les réserves. La formation combinera l’enseignement à l’interne et en classe, ce qui permettra d’acquérir des compétences reconnues.

La Première Nation Barren Lands a proposé que le projet pilote soit mis en œuvre dans sa communauté et a manifesté un vif intérêt à renforcer sa capacité dans le cadre de ce programme.

Haut de page

Southwest New Brunswick Service Commission

Nouveau-Brunswick

Plateforme sur le logement : Portail d’information sur le logement du sud-ouest du Nouveau-Brunswick

Les municipalités du sud-ouest du Nouveau-Brunswick sont aux prises avec une pénurie extrême de logements en raison de la capacité limitée des promoteurs locaux et du manque d’intérêt des promoteurs urbains pour la construction dans les régions rurales.

Dans les municipalités de la région, au moins 500 à 1 000 logements locatifs abordables, neufs ou convertis, et offerts au taux du marché seront nécessaires au cours des cinq prochaines années. Malheureusement, on observe un manque d’intérêt de la part des promoteurs locaux pour la construction de ce type de logement.

Toutefois, il faudrait réduire les coûts, le temps consacré à l’ensemble et l’effort global des promoteurs en matière d’aménagement afin de diminuer les coûts de location. En fin de compte, cette démarche réduirait aussi les obstacles à l’entrée pour les nouveaux promoteurs. On peut atteindre cet objectif au moyen de l’accès aux données. L’accès aux données et aux renseignements est l’un des principaux obstacles qui empêchent les promoteurs locaux privés et sans but lucratif d’accéder au financement et d’aménager des logements abordables. L’accès facile à tous les renseignements réglementaires et aux principales personnes-ressources réduit le temps et les efforts nécessaires.

La solution est une plateforme en ligne unique. Celle-ci contiendrait des renseignements pertinents pour toutes les étapes préalables à l’aménagement. La plateforme mettra en évidence la façon dont les promoteurs peuvent accélérer leur projet.

La plateforme aurait une incidence réelle sur la simplification du processus pour les promoteurs, ce qui se traduirait par une réduction des coûts d’aménagement afin de permettre la création de nombreux logements abordables.

Haut de page

Coho NL Community Development Inc.

Terre-Neuve

Créer des cohabitations abordables grâce au partage des connaissances

La cohabitation est un modèle de logement communautaire financé par la collectivité qui présente des avantages sociaux et environnementaux.

Malheureusement, au Canada, on manque d’expertise précise en cohabitation pour étendre ce modèle de logement.

Notre solution consiste à rassembler les connaissances des experts et d’autres groupes de cohabitation afin de créer des documents et des processus juridiques, financiers et de préconception pour promouvoir la cohabitation à St. John’s. Ensuite, nous transformerions ces connaissances en modèles, en guides d’atelier et en exemples de rapports qui constitueraient une boîte à outils pour les consultants en cohabitation afin de favoriser une cohabitation plus accessible et abordable partout au Canada.

Cette solution deviendra la base des connaissances communes qui réunit l’expérience, les compétences et les ressources des initiatives de cohabitation communautaires éparpillées un peu partout.

Haut de page

AECO Innovation Lab Inc.

Ontario

Simplification et modernisation du processus préalable à l’aménagement pour le logement abordable dans le comté de Simcoe

La lenteur, l’incohérence et la désuétude des processus d’approbation des aménagements ont une incidence sur l’offre et l’accessibilité financière au logement. Les communautés des Premières Nations n’ont pas de système d’émission de permis de construire et la construction résidentielle ne suit aucun processus fixe. Par conséquent, les normes et les codes existants ne sont pas utilisés de façon uniforme.

Dans cette optique, nous proposons de lancer un projet pilote dans le comté de Simcoe visant à réduire les délais d’approbation et à numériser le processus pour les 16 municipalités et les 2 communautés des Premières Nations. Le système simplifiera les processus de construction préalables à l’aménagement de logements abordables et aidera à garantir que les logements des Premières Nations sont construits conformément au code.

L’approche axée sur un guichet unique comprendra :

– une norme relative à l’échange de données et de renseignements concernant le processus d’approbation des aménagements. Cette norme déterminera les données partagées entre les parties prenantes et normalisera les échanges pour des processus plus rapides et transparents;

– une plateforme centrale d’examen qui permet aux parties prenantes de soumettre, d’examiner, de faire connaître et d’approuver efficacement les demandes d’aménagement afin d’accélérer la prise de décisions;

– un système central d’analytique et de production de rapports qui permettra aux collectivités d’accéder à des données pertinentes sur leurs processus d’approbation des aménagements et éclairera la prise de décisions afin de permettre une planification intelligente dans l’ensemble du comté.

Haut de page

Archangel Ventures

Ontario

Plateforme en ligne pour financer les obligations ESG

La mobilisation de capitaux privés dans des ensembles qui comprennent des logements abordables est essentielle pour accroître l’offre. Toutefois, il s’agit d’un défi de taille, car ces ensembles de logements abordables présenteront de faibles rendements financiers.

Maintenant que le risque climatique est considéré comme un risque structurel important dans la gestion du portefeuille immobilier, de grands blocs de capitaux privés et institutionnels sont désormais affectés aux investissements respectant les critères ESG et aux investissements à retombées sociales, en accordant la priorité aux résultats environnementaux.

Grâce à cette solution, nous créerons une visibilité par rapport aux tranches de capitaux axés sur les critères ESG et leurs exigences relatives à l’environnement. De cette façon, les promoteurs pourront adapter les projets pour attirer du financement pour les obligations ESG à leur capital cumulé et offrir des avantages environnementaux, ce qui améliorera l’abordabilité opérationnelle.

Haut de page

Cahdco

Ontario

Création de sociétés d’aménagement de logements sans but lucratif

Tous les projets d’aménagement doivent comporter trois composantes pour pouvoir être réalisés : le capital, le terrain et la capacité. Si l’une ou l’autre de ces composantes est absente, le projet ne sera pas mené à bien

Plus précisément, les activités préalables à l’aménagement, comme l’obtention de sources de financement, la détermination des partenaires du projet et l’élaboration d’un concept, sont des étapes cruciales pour déterminer la faisabilité de l’aménagement d’un ensemble. Ces étapes peuvent être laborieuses et présenter des défis de taille si une organisation n’a pas le temps et la capacité nécessaires.

On constate simplement un manque de capacité d’aménagement dans le secteur de l’habitation coopérative et sans but lucratif.

Notre solution consiste à diriger la création de sociétés d’aménagement sans but lucratif partout au Canada et à mettre sur pied un programme de mentorat.

Cahdco est une société d’aménagement sans but lucratif établie à Ottawa qui a été créée il y a plus de 20 ans par la Centretown Citizens Ottawa Corporation (CCOC), un organisme de logement privé sans but lucratif. La CCOC exploite 1 700 logements locatifs abordables au centre-ville d’Ottawa.

Cahdco collaborera avec l’Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine pour le recrutement d’organismes de logement provenant des quatre coins du pays qui souhaitent accroître leur capacité d’aménagement. Ensuite, elle leur donnera des conseils sur la façon de créer et d’établir une société d’aménagement sans but lucratif. Indwell, dont le siège social est situé à Hamilton, en Ontario, offrira son soutien à Cahdco.

Haut de page

Ville de Brampton

Ontario

Logements locatifs abordables dans le parc de logements privés de Brampton (maisons de chambres, conversions de triplex)

La solution proposée vise à relever le défi grandissant en matière d’abordabilité du logement auquel fait face la majorité des ménages locataires à revenu faible ou moyen à Brampton.

Cette solution prévoit de régler le problème de l’abordabilité du logement à Brampton en utilisant le parc de logements privés existants.

Voici les obstacles préalables à la construction qui limitent l’offre de logements sûrs et légaux et de triplex locatifs dans le parc constitué principalement d’habitations privées de faible hauteur : un investissement financier important en temps et en ressources pour la planification du projet, les approbations et les consultations publiques requises.

La phase 1 de la solution consiste à mettre à l’essai la conception conjointe d’un certain nombre de prototypes de maisons de chambres et de triplex locatifs dans un échantillon de quartier. On obtiendrait ainsi divers plans préapprouvés. Ces plans préapprouvés serviront à sensibiliser le public et à réduire les préjugés liés à ces typologies locatives à Brampton, en mettant en valeur le rôle qu’elles peuvent jouer pour favoriser une combinaison complète de choix de logements pour les résidents.

Au cours de la phase 2, le projet étendra sa portée (politiques, droits d’aménagement, zonage d’exclusion, etc.) et son application géographique afin de soutenir ces typologies à l’échelle de la ville et d’éliminer les obstacles à la conversion de maisons individuelles pour répondre aux besoins d’abordabilité des ménages locataires.

Haut de page

CP Planning

Ontario

Feuille de route d’un réseau pour des plans de réaménagement visant à lutter contre le racisme systémique

Les collectivités regroupant des personnes autochtones, noires et de couleur (PANDC) sont régulièrement sous-engagées dans les processus de planification municipaux, même si elles affichent les niveaux les plus élevés d’insécurité en matière de logement. Cette situation limite la production de logements abordables pour les PANDC.

Cette solution éliminera les obstacles liés au racisme systémique rencontrés dans le cadre des projets d’urbanisme municipaux et des processus de consultation publique qui entraînent le déplacement des PANDC. Elle assurera la coordination entre les membres des collectivités regroupant des PANDC (résidents, dirigeants du secteur de l’aménagement et organismes au service des résidents qui sont des PANDC marginalisées) et les organismes de planification municipaux de Toronto et de Peel.

Voici les objectifs de cette solution :

1) Des plans stratégiques multisectoriels et des ententes de partenariat, ainsi que des politiques municipales qui produisent des logements abordables qui tiennent compte du déplacement des PANDC.

2) Des feuilles de route pour apporter des changements à la planification municipale afin d’intégrer l’équité sociale aux plans de densification.

Haut de page

Home Suite Hope Shared Living Corp.

Ontario

Besoins en matière de logement et d’abordabilité pour les familles monoparentales

Le nombre de personnes qui n’ont pas d’endroit où vivre a rapidement augmenté tout au long de la pandémie de 2020. Le nombre de personnes vivant dans des hôtels de façon temporaire a augmenté de 300 %, dont 28 % étaient des femmes. Les maisons d’hébergement pour familles étaient remplies, et 73 % des places étaient occupées par des familles monoparentales dirigées par des femmes.

Plusieurs mères monoparentales de Halton qui travaillent 40 heures par semaine éprouvent des difficultés et peuvent vivre dans la pauvreté. Plusieurs d’entre elles n’ont pas les moyens de louer un appartement de deux chambres pour leur famille. Par conséquent, de nombreux autres aspects de leur vie peuvent être touchés, notamment la sécurité alimentaire, la santé mentale, le rôle de parent et les aptitudes à la vie quotidienne.

Home Suite Hope (HSH) fonctionne selon un modèle qui accorde la priorité au logement et reconnaît que pour réussir, les personnes doivent d’abord avoir un chez-soi sûr. En offrant des logements abordables, et donc un chez-soi, HSH permet à ces personnes de réussir dans tous les autres aspects de leur vie.

HSH propose une solution préalable à l’aménagement pour déterminer deux facteurs clés dans l’offre de logements abordables aux familles monoparentales : 1) les exigences relatives aux commodités de l’immeuble pour les familles monoparentales; 2) le cadre de référence pour le logement abordable.

Cette solution peut s’adapter à six sociétés affiliées de HSH qui offrent du soutien aux familles monoparentales en Ontario.

Haut de page

Kenora District Services Board

Ontario

Collectivités de micromaisons dans le Nord-Ouest et les régions rurales de l’Ontario

Plusieurs ensembles ou « villages » de micromaisons ont été proposés dans les grandes villes du Canada. Toutefois, les municipalités nordiques et rurales de l’Ontario ont rarement envisagé ce concept.

De nombreuses collectivités doivent encore surmonter d’importants obstacles afin que le concept de micromaison devienne un outil viable pour lutter contre l’itinérance et régler les problèmes d’abordabilité dans le Nord et les régions rurales de l’Ontario. Cette réalité s’applique surtout au district de Kenora, dans le Nord-Ouest de l’Ontario, où une crise d’itinérance se dessine. Celle-ci est une conséquence directe de la pénurie de logements dans les communautés des Premières Nations de la région, y compris celles qui avoisinent les neuf municipalités de la région et les collectivités éloignées du Grand Nord.

Dans le Nord-Ouest de l’Ontario, on assiste à un mouvement social en plein essor qui cherche à établir des communautés de micromaisons sur les terres des Premières Nations et à l’extérieur de celles-ci afin d’offrir des logements peu restrictifs aux personnes sans-abri de la communauté. Cependant, le mouvement ne parvient pas à avoir une véritable incidence en raison d’un certain nombre d’obstacles auxquels se heurte ce type d’aménagement.

Le Kenora District Services Board, en partenariat avec l’Université du Manitoba, cherche à élaborer une feuille de route pour la création de collectivités de micromaisons pour le Nord-Ouest de l’Ontario.

Haut de page

Nishnawbe Aski Nation Corporate Services

Ontario

Conception communautaire pour des logements spécialisés dans le Nord

Les politiques, programmes et mécanismes de financement existants en matière de logement dans le Nord favorisent l’aménagement de maisons familiales semblables à celles que l’on retrouve en banlieue dans les réserves du Nord. Ce type d’habitation ne convient pas aux membres de la Nishnawbe Aski Nation (NAN).

Sans capacité ou soutien pour la conception communautaire préalable à la construction, l’aménagement de logements continuera d’être insuffisant dans le Nord.

La Conception communautaire pour des logements spécialisés dans le Nord (CCLSN) lancera un autre processus préalable à la construction. Pour ce faire, la CCLSN s’appuiera sur la création conjointe de plans de logement pour les populations dont les conditions de logements sont inéquitables dans le territoire de la NAN.

Tout en mettant l’accent sur les personnes ayant les plus grands besoins en matière de logement, la CCLSN mobilisera les membres de la communauté ayant une expérience vécue pour trouver des solutions de conception et de mise en œuvre prêtes à être appliquées.

Même si les conceptions seront adaptées aux besoins et aux priorités uniques des occupants, elles seront accompagnées de plans de mise en œuvre flexibles qui répondent aux divers contextes climatiques et géographiques du territoire. L’élaboration de plans sur le logement fondés sur l’expérience des membres de la NAN permettra de répondre à la crise du logement actuelle en traçant le chemin vers des logements abordables et adéquats.

Haut de page

Chez Toit

Ontario

B Homes

Notre objectif est de construire des logements accessoires destinés à la location en éliminant les obstacles à l’investissement préalables à l’aménagement pour les propriétaires-occupants de maisons individuelles.

B Homes crée de nouveaux logements en offrant un service d’aménagement de logements accessoires individuels clés en main aux propriétaires-occupants moyens et aux petits investisseurs résidentiels. Ce service, fourni par un regroupement de constructeurs et de promoteurs sans but lucratif (B Homes), propose une gamme d’outils conçus expressément pour réduire les obstacles typiques liés à l’aménagement de logements accessoires individuels clés en main à partir de maisons individuelles. Voici la valeur que nous offrons aux utilisateurs potentiels de ce service : une conception de logements accessibles, écoénergétiques et personnalisables, des services de gestion de projet, une intégration harmonieuse aux collectivités existantes et un soutien financier solide.

Notre intention est de mettre en œuvre cette solution à Barrie, en Ontario. À Barrie seulement, on pourrait aménager des logements accessoires dans plus de 31 485 maisons individuelles. Cependant, notre objectif ultime est de distribuer et d’installer notre nouveau produit de logements accessoires modulaires dans les grandes villes du Canada par l’entremise d’un réseau d’entrepreneurs sociaux et de consultants de confiance. Nous voulons ainsi avoir une incidence importante sur le paysage du logement accessoire abordable au Canada.

Haut de page

Ratio.City

Ontario

Calculateur et tableau de bord en matière de zonage d’inclusion pour l’aménagement de logements

Diverses politiques municipales ont une incidence sur l’abordabilité d’un projet d’aménagement. Les changements apportés au compte de logements, au nombre d’espaces de stationnement, aux exigences relatives aux espaces ouverts, au calendrier des dépenses, aux coûts de construction, aux droits et aux taxes modifient la faisabilité d’un ensemble.

Pour inciter les promoteurs à construire des logements abordables, nous devons leur permettre de comprendre les moyens visant à réduire les coûts et, par la suite, les manières dont les logements abordables peuvent s’intégrer dans leur proposition. Les promoteurs doivent avoir une bonne compréhension des objectifs en matière de logement de la Ville de Toronto et des répercussions réelles des différentes politiques.

Dans cette optique, nous proposons un calculateur et un tableau de bord sur le Web concernant l’aménagement de logements qui convertiront les exigences des politiques de zonage d’inclusion et fourniront des calculs pro forma sur demande. Notre solution fournit aux parties prenantes un calculateur et un outil de modélisation 3D pour comprendre le zonage d’inclusion à Toronto et la façon dont les incitatifs compensent les coûts des logements abordables. Elle permet aux promoteurs de conceptualiser la façon dont ils peuvent transférer les économies de coûts afin d’offrir des logements abordables, de réduire les obstacles inconnus préalables à l’aménagement, de visualiser de multiples aménagements réalisables et d’offrir aux parties prenantes une transparence accrue quant aux possibilités de financement.

Haut de page

Toronto Renewable Energy Co-operative exerçant ses activités sous le nom de « Tapestry Community Capital »

Ontario

Financement de logements abordables grâce au pouvoir d’une collectivité

Tapestry Community Capital se spécialise dans l’utilisation d’un outil de financement social appelé « obligation communautaire ».

Comme les obligations ordinaires, il s’agit d’un prêt portant intérêt, mais ces obligations génèrent également un rendement social pour les investisseurs. Les obligations communautaires représentent un moyen novateur pour les fournisseurs de logements abordables sans but lucratif de surmonter deux obstacles principaux : le manque de souplesse et d’efficacité en ce qui concerne le financement et la résistance de la collectivité à l’égard des ensembles de logements abordables.

Les obligations communautaires permettent aux organismes de fixer leurs propres modalités de financement et de recueillir des fonds selon un calendrier prévu. Tout en libérant des capitaux privés, elles créent un puissant sentiment de propriété communautaire. Les résidents, les quartiers et les entreprises locales peuvent investir pour améliorer leur collectivité, tout en obtenant un rendement équitable.

Notre solution permet d’adapter notre processus éprouvé de collecte d’investissements communautaires afin de répondre aux besoins complexes de financement des fournisseurs de logements abordables. Nous concevrons ce programme au moyen d’un processus hautement collaboratif auquel participeront diverses parties prenantes qui fournissent des logements abordables, les financent ou sont directement touchées par le logement abordable.

Haut de page

Ville de Stratford

Île-du-Prince-Édouard

Surmonter les défis liés au zonage lors de l’aménagement du territoire

Stratford prévoit de concevoir un processus plus collaboratif qui favorisera un espace sûr et éthique où le public, les urbanistes, les promoteurs et les parties prenantes pourront travailler ensemble pour relever les défis en matière de logement dans le cadre de l’aménagement du territoire.

Ce nouveau processus comprend des recherches préliminaires sur les avantages économiques, environnementaux et sociaux ainsi que les coûts associés aux différentes tendances d’aménagement, le marketing social et l’éducation, la technologie et la conception d’un processus de planification mis à jour.

La partie sur le marketing social permettra d’informer et de sensibiliser le public à propos de sujets comme la croissance démographique, l’offre de logements, l’utilisation des terrains et les tendances d’aménagement dans le but de déconstruire la stigmatisation entourant la forte densité et les besoins diversifiés en matière de logement. La technologie renforcera la partie éducative en rendant ce processus plus ludique au moyen d’une plateforme interactive virtuelle. Cette dernière permettra aux résidents de simuler et de visualiser l’incidence des différentes décisions d’aménagement sur les tendances d’utilisation du territoire et l’offre de logements à l’Île-du-Prince-Édouard.

La conception du nouveau processus de planification favorisera la collaboration initiale et la conception conjointe de différentes typologies du logement afin d’obtenir du soutien et une adhésion au début du processus de planification. Ainsi, il sera possible d’améliorer la nature souvent contradictoire de l’audience publique.

Haut de page

L’Institut sur les villes nouvelle génération de l’Université Concordia

Québec

Réalisé avec l’aide de Value Collective

Value Collective vise à éliminer l’obstacle préalable à l’aménagement provenant d’une économie financiarisée qui ne reconnaît pas adéquatement les formes de valeurs non financières.

Cette solution propose la création d’un laboratoire vivant pour générer des idées, des programmes et des structures pour des systèmes d’organisation non financiers. Le projet offrirait, entre autres formes de soutien, un logement et un espace de travail gratuit pour une cohorte de résidents en rotation, afin de servir de base pour le prototypage de nouvelles approches de pratiques économiques fondées sur l’échange de valeurs non financières.

En offrant des logements accessibles et une infrastructure sociale dynamique dans le cadre d’un carrefour pour les nouvelles connaissances et pratiques économiques, Value Collective crée un contexte où il est possible de réaliser un changement culturel fondé sur la pratique. Value Collective envisage actuellement une mise en œuvre à la Cité-des-Hospitalières, un ancien monastère à Montréal.

Haut de page

Unité de travail pour l'implantation de logement étudiant (UTILE)

Quebec

Carrefour de solutions pour accélérer la réalisation de logement étudiant abordable au Québec

On ne construit presque pas de logement étudiant abordable au Canada dû à l’invisibilité de ce besoin pourtant important dans les statistiques et politique et également à l’éclatement des acteurs : le milieu de l’habitation exclut la population étudiante et le milieu de l’enseignement oublie les besoins en logement. Il existe pourtant dans ces réseaux des ressources financières et foncières importantes et sous-utilisées qui permettraient de démarrer de nombreux projets de logement étudiant abordable si un rapprochement était effectué.

Pour ce faire, le Carrefour du logement étudiant rassemblera des institutions d’enseignement, des associations étudiantes, des organismes et des ministères pertinents pour résorber un déficit de planification, tisser de nouveaux partenariats, expérimenter de nouveaux modèles, diffuser des solutions techniques et inspirer des politiques publiques. Cette concertation permettra de diriger les forces et d’optimiser les efforts de chacun pour accélérer le démarrage d’une offre de logement abordable pour la population étudiante moins nantie dans plusieurs régions du Québec, et éventuellement du Canada. 

Haut de page

Challenge details

Dates importantes

  • Lancement : 9 juin 2021
  • Présentations initiales : 25 âout 2021, à 14 heures HNE
  • Annonce des demandeurs présélectionnés : octobre 2021
  • Étape 2 - Soumissions finales : avril 2022
  • Annonce des solutions séléctionnées pour financement : été 2022

Affectation du financement

  • Étape 1 - Financement initial pour le prototypage : 30 demandeurs présélectionnés recevront 75 000 $ chacun
  • Étape 2 - Financement de la mise en œuvre : Les solutions sélectionnées se partageront un financement de 38 millions de dollars

Qui peut participer?

Être une personne morale dûment constituée dont l’existence est valable au Canada, ce qui inclut :

  • Organismes à but lucratif et sans but lucratif
  • Organisations et groupes autochtones
  • Établissements d’enseignement postsecondaire canadiens
  • Gouvernement (provincial, territorial, municipal, local et régional)
  • Sociétés d’experts-conseils
  • Équipes composées de divers participants

* Tous les participants doivent être affiliés à une organisation légalement constituée.