Ressources naturelles Canada

Défi des femmes en tech propres

Retour aux défis
challenge banner

Résultats

C’est connu, les femmes sont une force puissante en matière d’innovations au Canada. Par contre, elles sont nettement sous-représentées quand vient le temps de créer des technologies propres. Contre toute attente, près de 150 femmes à la grandeur du Canada ont envoyé leur candidature au Défi des femmes en tech propres. Le Défi permettra à cinq femmes entrepreneures de mousser leurs idées révolutionnaires et de faire prospérer leur entreprise.

Détails sur les finalistes :

Transcription

Défi des femmes en tech propres : Faites connaissance avec les lauréates.

Six d’entre elles recevront pour 800 000$ de soutien.

La gagnante recevra le grand prix d’un million de dollars.

Julie Angus (Colombie-Britannique, Bateaux Récupérateurs d'Énergie Autonomes) :

Le défi des femmes est une technologie propre est une formidable opportunité de faire passer cette technologie à un niveau supérieur. Avoir le soutien de RNCAN et de Mars pour aider à accélérer le développement de cette entreprise.

Amanda Hall (Alberta, Extraire du Lithium de la Saumure Produite) :

Des programmes comme celui-ci nous aident à nous unir et à grandir ensemble.

Luna Yu (Ontario, Transformer les Déchets Organiques en Bioplastiques) :

Sans ce défi, de nombreux entrepreneurs qui ont des start-ups de taille difficile ne pourraient pas mettre leurs idées sur le marché et les développer dans les bonnes installations.

Evelyn Allen (Ontario, Produire des Nanofilms pour de Grandes Surfaces) :

Je pense que voir des mentors et des femmes comme des leaders inspire vraiment.

Alexandra Tavasoli (Ontario, Exploiter les Ges pour Alimenter des Procédés) :

J'ai travaillé un été pour une professeure qui m'a beaucoup inspiré et elle a fini par devenir un peu un mentor.

Nivatha Balendra (Quebec, Remédier à la Contamination par le Pétrole) :

Plus il y a de voix de femmes dans les affaires, plus les solutions seront saines.

Où ont-elles ont entendu parler du Défi?

Principalement dans les médias sociaux ou par l’entremise d’amis ou de collègues.

Version texte

Ce graphique montre la façon dont les participantes ont entendu parler du Défi.

22 % dans les médias sociaux, 21 % par l’entremise d’amis ou de collègues, 18 % de MaRS, 12 % du gouvernement, 11 % dans les reportages des médias, 10 % dans les projets d’incubateur et d’accélérateur, 5 % des collèges et universités, et 1 % de leur employeur.

D’où viennent-elles?

La majorité des participantes sont originaires de l’Ontario, du Québec et de l’Alberta.

Version texte

Cette carte du Canada montre la répartition des demandes reçues par province : 55 % de l’Ontario, 17 % du Québec, 16 % de l’Alberta, 5 % de la Colombie-Britannique, 3 % de la Saskatchewan, 2 % de la Nouvelle-Écosse, 1 % de Terre-Neuve-et-Labrador et 1 % du Nouveau-Brunswick. Sur la carte, aucune candidature n’a été soumise pour les provinces et les territoires en gris.

Dans quels secteurs veulent-elles innover?

La diversité des secteurs est impressionnante. Parmi les demandes, 38 % ont trait aux technologies énergétiques et 20 % aux solutions relatives à l’eau. Le tiers servira à relever les enjeux liés aux mines, à l’agriculture et à d’autres secteurs.

Version texte

Ce diagramme à barres indique le secteur dans lequel les participantes veulent innover : 38 % dans l’énergie, 20 % dans l’eau, 27 % dans d’autres secteurs, 6 % dans les terres, 6 % dans un domaine non précisé et 1 % en foresterie.


Pour en savoir plus, consultez le site Web de MaRS.

Détails du défi

Pour participer, vous devez :

  • être une femme 
  • être citoyenne canadienne ou résidente permanente
  • être responsable du projet

Dates importantes

  • Date limite de dépôt des propositions : le 13 juillet 2018
  • Annonce de la grande gagnante : mars 2021

Prix

  • Cinq gagnantes recevront 115 000 $ par an pendant 2,5 ans pour frais de subsistance
  • La grande gagnante recevra 1 000 000 $ pour continuer à bâtir son entreprise