Impact Canada

Surveillance instantanée COVID-19 (SICO Canada)

Retour aux défis
challenge banner

Mise en place de l’outil de l’OMS pour l’analyse des comportements face à la COVID-19 afin d’orienter les réactions, dont les politiques, les interventions et les communications

icon of a magnifying glass over a head with covid-19 virus in the background

Pour soutenir les interventions du gouvernement fédéral, Impact Canada dirige la mise en place de l’Outil de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’analyse des comportements face à la COVID-19 au Canada. Ces travaux sont menés en collaboration avec l’équipe de la Recherche sur l’opinion publique du Secrétariat des communications et des consultations du Bureau du Conseil privé (BCP), qui aide le Cabinet du premier ministre à coordonner les communications du gouvernement conformément aux grandes priorités.

Les renseignements recueillis orienteront désormais la réaction du gouvernement fédéral à la COVID-19, ce qui permettra de prendre des décisions à l’échelle du gouvernement pour répondre aux besoins particuliers et changeants des citoyens. Des diagrammes qui illustrent les données seront également publiés ici pour que les citoyens et les organisations puissent suivre l’évolution des tendances à l’échelle nationale.

Vagues

  • Vague 1 : 2 023 Canadiens ont été interrogés entre le 11 et le 15 avril 2020 [voir les résultats]
  • Vague 2 : 2,098 Canadians ont été interrogés entre le 21 et 25 avril 2020 [voir les résultats]
  • Vague 3 : 2,000 Canadians ont été interrogés entre le 5 et 10 mai 2020 [voir les résultats]

Principales constatations

  • Vague 1

    Regard sur la pandémie

    La plupart des Canadiens estiment que la pandémie de COVID-19 va s’aggraver. Les résultats peuvent servir d’indication préliminaire quant à la période pendant laquelle les Canadiens s’attendent à ce que les interventions à la suite de la pandémie durent [voir le tableau].

    Préoccupations

    En moyenne, les Canadiens se sentent confiants quant à leurs connaissances sur la prévention de la propagation de la COVID-19. Cependant, les Canadiens ne sont pas aussi confiants lorsqu’il s’agit de leurs connaissances sur la COVID-19 en général [voir le tableau].

    Les Canadiens reconnaissent la gravité de la COVID-19 et l’importance que nous travaillions ensemble pour surmonter la pandémie. La majorité des Canadiens sont inquiets au sujet de la COVID-19, et beaucoup disent subir des répercussions négatives causées par cette maladie (par exemple parce qu’ils vivent du stress, ont des pensées envahissantes et se sentent impuissants envers la COVID-19). Actuellement, les Canadiens s’intéressent à l’information relative aux traitements, aux symptômes et aux moyens de prévenir la propagation de la COVID-19. Les changements au fil du temps indiqueront quels renseignements il faudra diffuser par les voies officielles du gouvernement [voir le tableau].

    Connaissances

    Les Canadiens sont assez bien informés sur les groupes qui risquent de subir des conséquences graves en raison de la COVID-19, mais les perceptions varient beaucoup au sujet des femmes enceintes, des nourrissons et des jeunes enfants [voir le tableau].

    Réticence à l’égard de la vaccination

    Actuellement, seulement 70 % des Canadiens ont indiqué qu’ils accepteraient de recevoir un vaccin efficace ou sûr contre la COVID-19 si un pareil vaccin était disponible. Il faudra donc réaliser des travaux supplémentaires pour accroître l’acceptation potentielle d’un vaccin avant qu’un pareil vaccin soit disponible. [voir le tableau].

    Voir les résultats : vague 1
  • Vague 2

    Regard sur la pandémie

    La perception qu’ont les Canadiens de l’état de la pandémie de COVID-19 a évolué d’une vague à l’autre. La plupart d’entre eux croient maintenant que nous vivons actuellement le pire de la crise ou que le pire est derrière nous [voir le tableau].

    Mesures préventives

    Près de la moitié des Canadiens interrogés lors de la deuxième vague estiment qu’avoir une alimentation équilibrée et faire régulièrement de l’exercice sont des moyens efficaces de prévenir la propagation de la COVID-19, malgré le peu de preuves à l’appui [voir le tableau].

    La plupart des Canadiens continuent de respecter les principaux conseils en matière de santé publique (par exemple, la distanciation physique, le lavage des mains, le confinement volontaire), et affirment qu’il sera très facile de continuer à se laver les mains même lorsque les restrictions liées à la COVID-19 seront assouplies. Les Canadiens croient toutefois qu’il sera plus difficile de maintenir d’autres mesures, comme le télétravail, la distanciation physique et la réduction au minimum des rencontres sociales [voir le tableau].

    Comportements d’achat

    La plupart des Canadiens déclarent avoir acheté des produits locaux ou avoir l’intention de le faire. Près de 80 % des Canadiens déclarent faire l’épicerie une fois par semaine ou moins, mais près de la moitié ont eu de la difficulté à trouver des aliments de base comme le lait et la farine [voir le tableau].

    Préoccupations

    Les préoccupations liées à l’état de la crise de la COVID-19, ainsi qu’aux conséquences sur l’économie, le système de santé et la population, diminuent. Les niveaux de stress restent néanmoins élevés et peu de Canadiens se disent satisfaits de leur vie en général à l’heure actuelle [voir le tableau].

    Opinions sur la levée des restrictions

    La plupart des Canadiens sont d’avis que les restrictions et les fermetures d’écoles existantes, ainsi que la distanciation physique, devraient se poursuivre pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. De nombreux Canadiens souhaitent cependant que les commerces non essentiels ouvrent le plus tôt possible [voir le tableau].

    Voir les résultats : vague 2
  • Vague 3

    Regard sur la pandémie

    Actuellement, 58 % des Canadiens croient que nous vivons le pire de la crise, ou que le pire est derrière nous, par rapport à 41 % lors de la phase 1 [voir le tableau].

    État émotionnel

    Environ 4 Canadiens sur 10 ont récemment eu de la difficulté à dormir, se sont sentis anxieux, seuls ou déprimés, tandis qu'un quart d'entre eux ont connu des difficultés relationnelles avec les membres de leur foyer. Environ 1 sur 10 a eu des réactions physiques en pensant à son expérience avec COVID-19 [voir le tableau].

    Comportement d'évitements

    Alors que l’application de la plupart des mesures préventives a diminué depuis la première phase, l’utilisation de masques en public a augmenté à chaque phase [voir le tableau].

    Comportements d’achat

    La plupart des Canadiens déclarent avoir changé l'horaire ou la manière dont ils font leurs courses [voir le tableau].

    Opinions sur la levée des restrictions

    Les Canadiens estiment que les restrictions concernant les espaces extérieurs et les services non essentiels devraient être levées plus tôt que celles concernant les écoles/garderies et les rassemblements [voir le tableau].

    Moins de la moitié des Canadiens disent qu’ils mangeront probablement dans un restaurant au cours de l’année à venir. Ils sont encore moins nombreux à se dire enclins à participer à des réunions sociales ou à prendre l’avion [voir le tableau].

    Voir les résultats : vague 3

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles!

Remplissez le formulaire ci-dessous pour vous inscrire et recevoir des mises à jour lorsque des nouvelles données sont disponibles :

Détails de l’étude

Objectif

Orienter la réaction à l’épidémie de la COVID-19, dont les politiques, les interventions et les communications

Méthodologie

Un groupe de consultation en ligne constitué de participants canadiens de partout au pays répondra à un sondage de 15 minutes toutes les deux semaines.

Contactez-nous

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec l’Unité de l’impact et de l’innovation du Bureau du Conseil privé.