Santé Canada

Défi des technologies de vérification des drogues

Retour aux défis
challenge banner

Jury

Steve Cody

Steve Cody, président

Steve est un entrepreneur d’Ottawa qui est le PDG et le fondateur de Ruckify. Steve Cody est père de cinq enfants, mari d’une femme formidable et grand-père de deux petits bambins très cool. Steve et son épouse Natalie ont perdu leur fils Nicholas en 2013, et son décès a été causé par la drogue. Quand il a constaté la passion de Sharon et Tony House et leur engagement à aider les autres par l’entremise de Kaleidoscope of Hope*, Steve a su qu’il voulait faire partie de cette aventure et aider les autres dans sa collectivité. Il est extrêmement touché de savoir qu’il peut avoir une incidence directe sur la sensibilisation aux drogues ainsi que sur la santé mentale et l’éducation des enfants.

Transcription

Moi mon nom c’est Steve Cody.

Avec la crise des opioïdes, ce challenge ici, je pense que ça va faire une grosse différence avec tout le monde au Canada. Nous autres personnellement on a perdu notre fils en 2013. Pour nous autres, juste être capable d'aider c'est le moins que l'on puisse faire, on veut aider d'autres familles pour ne pas qu'ils aient à travers la même chose.

Alexandra de Kiewit

Alexandra de Kiewit

Alexandra de Kiewit fait la promotion du travail communautaire depuis 2010 et travaille auprès des consommateurs de drogues et des travailleurs de l’industrie du sexe. Elle est cofondatrice de l’Association canadienne des personnes qui utilisent des drogues (CAPUD). Alexandra est également animatrice à l’Institut de développement du leadership positif (IDLP) au Québec, et membre du conseil d’administration de CATIE.

Rob Boyd

Rob Boyd

Rob Boyd travaille dans le domaine de la santé mentale, des troubles liés à la toxicomanie et de l’itinérance à Ottawa depuis près de 30 ans. Il a commencé au refuge pour jeunes de l’Armée du Salut en 1990, puis il est passé au YMCA/YWCA, où il a géré les programmes d’hébergement, avant de devenir directeur du programme Oasis au Centre de santé communautaire Côte-de-Sable en 2004. À l’origine, ce programme n’était qu’une clinique sans rendez-vous aux capacités d’intervention limitées, mais Rob et l’équipe du CSC Côte-de-Sable ont élargi la gamme de services offerts afin de répondre aux besoins évolutifs des personnes qui consomment des drogues à Ottawa.

Rick Lees

Rick Lees

Rick Lees est le directeur général de Main Street Project. Fort de plus de 25 ans d’expérience en santé communautaire, Rick défend les intérêts des populations marginalisées grâce à ses divers postes : directeur du développement organisationnel au centre de soins de santé Sherbourne, directeur des programmes et des services à la Toronto People with AIDS Foundation (TPWAF) et directeur des services généraux de Street Health, à Toronto.

Transcription

Je m’appelle Rick Lee et je suis le directeur général du projet Main Street, à Winnipeg.

Mon organisme travaille auprès de personnes très marginalisées qui ont des problèmes de dépendance ou de santé mentale.

Ce défi particulier m’intéresse parce qu’il donnerait aux travailleurs de première ligne la capacité de vérifier les drogues et de sauver des vies.

J’espère sincèrement que ce défi – à mesure que nous passerons de l’étape deux à l’étape trois et que le prix final sera remis au candidat retenu – fournira aux travailleurs de première ligne un moyen de vérifier les drogues. Oubliez les laboratoires et le côté technique des choses et aidez une population aux prises avec des problèmes de consommation d’opiacés et de dépendance à mieux s’informer. Je pense que l’information devient aussi une façon pour les gens de progresser vers le traitement.

Stéphanie Lessard

Stéphanie Lessard

Stéphanie Lessard est spécialiste de laboratoire à la Direction générale des opérations réglementaires et de l’application de la loi de Santé Canada depuis 2018. Elle fait partie de l’équipe de recherche et de développement scientifique du Service d’analyse des drogues. Auparavant, Stéphanie a travaillé pendant huit ans comme chimiste des médicaments dans l’industrie pharmaceutique. Elle a obtenu une maîtrise en chimie organique à l’Université de l’Alberta en 2009. Après avoir fait ses débuts dans la recherche de nouveaux médicaments, elle participe maintenant à des projets liés à la crise des opioïdes et à l’abus de drogues, ainsi qu’à des approches novatrices d’analyse des drogues.

Dr. Roman Szumski

Dr. Roman Szumski

Roman Szumski est vice-président, Sciences de la vie au Conseil national de recherches depuis juillet 2005. Médecin et pathologiste de formation, M. Szumski est considéré comme un leader visionnaire et un gestionnaire novateur. Il possède une expérience unique dans la création d’alliances stratégiques entre les secteurs public et privé dans le domaine des sciences de la vie. Ancien chef de direction fondateur des Calgary Laboratory Services, il assurait encore récemment la vice-présidence en science et en technologie de MDS inc.

Dr. Mark Lysyshyn

Dr. Mark Lysyshyn

Mark Lysyshyn travaille pour Vancouver Coastal Health en tant que médecin hygiéniste et responsable médical des programmes de réduction des méfaits de l’autorité sanitaire. Il codirige la lutte de l’autorité sanitaire contre les surdoses et enquête sur la vérification des drogues comme réaction possible à la crise. Spécialiste de la santé publique, de la médecine préventive et de la médecine interne, il a travaillé comme médecin spécialisé en toxicomanie à l’hôpital St. Paul de Vancouver. Il est également professeur adjoint d’enseignement clinique à l’École de santé publique et des populations de l’Université de la Colombie-Britannique.

Shahab Shahnazari

Dr. Shahab Shahnazari

Dr. Shahab Shahnazari dirige l’équipe des défis d’innovation de MaRS, qui travaille avec des gouvernements, des organismes, des fondations et des organisations du secteur privé afin de faire participer la communauté mondiale à l’identification et à l’analyse de concepts, de méthodologies et de produits novateurs pouvant combler les lacunes et les besoins en matière d’innovation organisationnelle. Il est titulaire d’un baccalauréat en biochimie de l’Université McMaster et d’un doctorat en génétique moléculaire de l’Université de Toronto.

Malcolm Birbeck

Malcolm Birbeck

Malcolm Birbeck est un représentant de la communauté pour laquelle ce défi est destiné à aider. Son expérience personnelle l’a amené à jouer de nombreux rôles au sein de la communauté de la réduction des méfaits. Il a travaillé dans des centres de santé communautaire, sur des projets de recherche pour l’Université d’Ottawa (I-Track), et il défend activement les services et les approches de réduction des méfaits. Malcolm est actuellement employé comme travailleur communautaire à Ottawa, où il travaille aux premières lignes de l’épidémie d’offre de drogues toxiques mortelles. Son expérience l’a amené à se passionner pour trouver des façons novatrices d’aider sa communauté et, espérons-le, de réduire le nombre de décès inutiles. Auparavant, Malcolm a travaillé dans les industries de l’aérospatiale et de l’automobile à titre de technicien/vérificateur de la qualité certifié, certifié par l’ASQ et ayant une formation en métrologie/statistique pendant 25 ans. Il aime aussi travailler à divers projets de bois noble dans ses temps libres.

Détails du défi

Qui peut soumettre une demande

Le Défi est ouvert à tous les organismes à but lucratif et à but non lucratif comme les entreprises, les associations industrielles, les organisations autochtones, les associations de recherche et les établissements postsecondaires.

Dates importantes

  • Lancement du défi : Le 2 octobre, 2018
  • Date limite de présentation des candidatures : Le 1er février 2019
  • Première phase de sélection – les demi-finalistes annoncés : avril 2019
  • Période d’incubation : D'avril à septembre 2019
  • Deuxième phase de sélection – les finalistes annoncés : décembre 2019
  • Phase du projet pilote : De janvier à août 2020
  • Annonce du gagnant du grand prix : octobre 2020

Financement

  • Jusqu’à dix demi-finalistes recevront un prix d’environ 25 000 $ pour développer davantage leur prototype.
  • Jusqu’à cinq finalistes recevront un prix d’environ 100 000 $ pour mettre à l’essai leur prototype.
  • Le gagnant du grand prix recevra un prix d’environ 1 000 000 $ pour développer et fabriquer son produit.

Ressources Importantes